2 Comments

  1. Cher Patrick, une Belle iniciative, merci!
    Pour compléter l’image de Derrida que tu nous transmet il aurait, quand même, été « ad hoc » de resumer en quoi sa vision déconstructrice consiste. Cela aiderait aux profanes à comprendre mieux l’oposition académique qu’il a subit….

    • Bonsoir Amando. Merci pour ce commentaire. J’ai hésité, car le but de ces pastilles n’est pas d’enter dans un ou des systèmes philosophiques, mais bien de traiter de littérature et déracinement pour des femmes et des hommes qui ont vécu l’exil, et de sentir comment ce dernier a influencer leur oeuvre. J’ai fait de même avec Nietzsche par exemple. Désolé de paraître incomplet, mais en cinq minutes, il me faut faire des choix.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.