1 Comment

  1. Merci à Patrick Estève pour « Ce Merveilleux Conte » relaté avec finesse et sensibilité au point d’être transportée et de se retrouver à Menton avec Blasco Ibanez et la Princesse Wieschovska

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.